Plan de travail 1

6 avril 2020

Quand la marque employeur passe par l’expérience collaborateur

La marque employeur est l’image qu’une entreprise souhaite véhiculer d’elle. Mais elle correspond aussi à ce qui peut être dit à son sujet par ses propres collaborateurs, ce que l’on appelle “l’expérience salarié”. Aujourd’hui, finie la seule considération des futures recrues. Les firmes doivent aussi chouchouter leurs propres équipes si elles veulent bénéficier d’une bonne marque employeur. Tout comme on peut laisser une critique sur le site d’un restaurant dans lequel on a bien mangé ou que l’on a détesté, les collaborateurs osent de plus en plus s’exprimer ouvertement sur leur entreprise, notamment sur les réseaux sociaux. En conséquence de quoi les managers se doivent désormais d’être à l’écoute sur tous les fronts afin de connaître les discours diffusés par leurs propres équipes en interne et en externe. Leur marque employeur, comprendre leur réputation, et donc leur image, sont en jeu.

Deux conséquences importantes

Le fait de pouvoir s’exprimer aujourd’hui sur son employeur revêt deux conséquences principales : – La possibilité, pour les candidats à un poste, d’avoir accès à des avis de personnes qui connaissent parfaitement l’entreprise. – Une libération de la parole qui permet aux salariés de pouvoir donner et échanger entre eux leurs impressions.

Que retrouve-t-on dans l’expérience collaborateur ?

L’expérience collaborateur comprend l’ensemble des éléments qui font le quotidien professionnel d’une personne : – Le matériel mis à disposition et notamment l’équipement informatique (portables, tablette…) – le type et la qualité du management interne, – l’organisation du travail, – ou encore les éléments liés à la qualité de vie (relations entre collègues, locaux, etc.) Tous ces éléments peuvent constituer des critères sur lesquels de futurs clients, partenaires ou même des candidats pourront s’appuyer pour prendre la décision ou non, de se rapprocher de telle ou telle entreprise. Inutile de vous dire que si les avis sont en majorité négatifs, les sociétés devront «refaire leurs devoirs» pour passer dans la classe supérieure.

Comment optimiser l’expérience salariée ?

Afin de redorer leur marque employeur, si tant est qu’elle fut écornée, les entreprises disposent de nombreux outils : – Le digital, aujourd’hui incontournable comprenant le SIRH, l’intranet ou le RSE… En résumé, toutes ces applications qui permettent aujourd’hui de rendre le travail et les interactions plus fluides et plus faciles. Et qui reflètent à la fois la modernité de l’entreprise, mais aussi la qualité de travail qu’elles offrent à leurs salariés par le biais d’outils récents. – Des équipements informatiques et du mobilier modernes. – L’instauration de nouveaux modes de travail.

Le nomadisme et le télétravail : deux critères plébiscités

Parmi les outils plébiscités par les salariés figurent aussi le nomadisme et le télétravail. Ils témoignent de la liberté et de la confiance dont ces derniers peuvent jouir dans leur entreprise. Ces nouveaux modes de travail participent non seulement de la qualité de vie au travail mais permettent également aux sociétés et à leurs collaborateurs un gain de temps et de productivité non négligeables. En veillant toutefois à ne pas briser la fine frontière entre vie privée et vie professionnelle – pas toujours évidente et qui mérite parfois certains ajustements afin d’atteindre un juste équilibre.

La qualité de vie au travail par-dessus tout

La qualité de vie au travail constitue certainement l’un des critères les plus importants de la marque employeur. Des facteurs tels que la quantité de travail, le stress, les contraintes spécifiques… peuvent être mis en évidence par les collaborateurs et faire de l’ombre à la marque employeur. La prise en compte des difficultés rencontrées et la mise en place d’une politique d’amélioration de la qualité de vie au travail sont primordiaux. Et se traduisent indéniablement par une attitude et une opinion positives des salariés qui peuvent alors se transformer en ambassadeurs de leur entreprise.

En résumé, la maque employeur est une démarche globale

En conclusion, la marque employeur, pour être efficace, se doit d’être une démarche globale, en interne comme en externe. Et passe aujourd’hui avant tout par l’expérience salarié, véritable baromètre de l’entreprise. Il en va donc de la responsabilité des managers de veiller au bien-être et à la qualité de vie au travail de leurs collaborateurs s’ils veulent bénéficier d’avis favorables et marquer des points pour consolider la marque employeur de leur société

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ce site. Si vous continuez à naviguer, nous supposerons que vous en êtes satisfait.