Plan de travail 1

4 juin 2020

Comment un outil collaboratif peut-il améliorer l’engagement de vos collaborateurs ?

Derrière l’expression « engagement collaborateur » se cachent des enjeux cruciaux. Car il a notamment pour conséquences une productivité accrue ou une marque employeur valorisée. C’est d’autant plus vrai auprès des nouvelles générations qui possèdent des attentes plus fortes en matière de qualité de vie au travail. Les entreprises qui l’ont compris n’hésitent pas à mettre en œuvre des moyens conséquents afin de l’accroître. Voyons donc comment un outil collaboratif peut améliorer l’engagement de vos collaborateurs.

 

Selon de nombreux rapports sur la qualité de vie au travail, une majorité de salariés (+60%) affirment qu’ils seraient plus productifs s’ils étaient plus heureux. Ce qui peut paraître somme toute assez logique. C’est pourquoi l’engagement des collaborateurs qui en découle est devenu un critère primordial pour les dirigeants de tous bords.

 

Qu’est-ce que l’engagement ? 

Un salarié est dit engagé lorsqu’il a à la fois :

  • la volonté de s’investir personnellement, par loyauté envers son employeur et ses collègues,
  • I’envie de travailler pour son entreprise, car sa mission l’intéresse,
  • et qu’il souhaite s’impliquer car il connaît les avantages qui en découleront (évolution de carrière, reconnaissance, augmentation de salaire, etc.)

 

Parmi la liste des piliers de l’engagement que l’on a pu dresser dans de nombreux sondages figurent entre autres : 

  • la satisfaction sur le lieu de travail, 
  • l’alignement avec les valeurs de l’entreprise, 
  • l’importance du feedback,
  • ou encore le bien-être. 

Or un outil collaboratif possède les fonctions nécessaires afin de répondre à ces critères

 

Les atouts d’un outil collaboratif

 

L’utilisation d’un outil collaboratif présente de nombreux avantages. Et ce, tant pour l’amélioration de la communication que, plus généralement, pour la vie de l’entreprise.

 

Pour commencer, il permet d’inclure davantage les collaborateurs notamment grâce à ses fonctions d’interactivité. Dans une application telle qu’un réseau social d’entreprise, par exemple, le tchat implique un dialogue direct, rapide et efficace, tant avec ses collègues qu’avec la hiérarchie.

 

Il est démontré également qu’un dispositif permettant aux collaborateurs – et particulièrement à ceux qui ne font pas forcément un travail très valorisant- d’avoir accès à des informations extra-professionnelles, apporte un vrai plus en terme de bien-être. Comment ? En pouvant par exemple prendre connaissance via une plateforme en ligne des informations concernant la vie de leur entreprise (nouvelles embauches, départs à la retraite, plans de développement…) Ou en ayant la possibilité de planifier leurs prochaines vacances à des prix préférentiels dans des sites réservés par leur CSE (comité social d’entreprise).

 

Un outil collaboratif permet aussi très facilement d’organiser des événements au sein de l’entreprise. Il symbolise une communication accessible à tous, et pas seulement aux collaborateurs disposant d’un ordinateur –car, ne l’oublions pas, ils sont nombreux dans ce cas. 

 

En outre, le fait de disposer d’un tel outil donne aux collaborateurs l’impression de faire partie d’un tout. Ils se sentent impliqués et leur engagement va de pair. Mieux, ils peuvent devenir des ambassadeurs et valoriser ainsi la marque employeur. Un bénéfice qui se répercute notamment lors des périodes d’embauche. Dans des secteurs qui ont du mal à recruter, comme l’industrie ou le BTP, ces dispositifs deviennent un réel atout. Quand le travail est difficile, mais que les avantages à-côté sont présents, cela pèse dans la balance. Spécialement pour les plus jeunes recrues. Cela a également pour résultat de fidéliser les collaborateurs et d’éviter ainsi un turnover, l’une des bêtes noires des dirigeants.

 

Une aide dans la conduite du changement

 

Lorsque l’entreprise fait face à des bouleversements importants, les outils collaboratifs s’avèrent très utiles en aidant à la compréhension et à l’acceptation par les collaborateurs des modifications en cours ou à venir. En les informant régulièrement par ce biais, voire en les y associant, ils passent du mode passif au mode actif en obtenant la parole pour participer eux aussi au mouvement général. 

  

Conclusion

 

En résumé, les outils collaboratifs permettent à la fois de partager des informations, de valoriser et d’inclure les employés et de participer à la vie de l’entreprise. Les mettre à leur disposition, c’est leur faire passer un message leur indiquant que leur employeur s’investit pour eux. Car ne l’oublions pas, des collaborateurs engagés sont des collaborateurs plus heureux et donc plus performants voire plus créatifs.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ce site. Si vous continuez à naviguer, nous supposerons que vous en êtes satisfait.