Plan de travail 1

14 septembre 2020

Adopter une communication inclusive pour intégrer tous vos collaborateurs

La culture de l’entreprise se définit par toutes ces valeurs qui font que les collaborateurs ont un sentiment d’appartenance avec leur employeur et se sentent faire partie d’un tout. Si elle répond à leurs attentes, elle se traduit en général par un engagement fort. Il est donc primordial de « cultiver son jardin » en la matière et de lui accorder un intérêt tout particulier. Et c’est notamment par une communication inclusive*, comprendre qui s’adresse à tout le monde, que l’intégration de vos collaborateurs sera effective.

 

 

Qu’est-ce qui définit votre entreprise ? Quelles sont vos valeurs phares ? Que souhaitez-vous véhiculer comme image à l’interne comme à l’externe ? Autant de questions auxquelles on répond généralement par une communication classique également appelée « intrusive » ou « globale ». Mais celle-ci a prouvé ses limites et n’est pas toujours adaptée. Il y a souvent des « oubliés », des salariés qui ne se sentent pas intégrés pour une raison ou pour une autre. Et ce sont eux qui, en conséquence, peuvent parfois porter préjudice à votre marque employeur. La solution ? Adopter une communication inclusive qui saura toucher l’ensemble de vos collaborateurs. Et pour ce faire, plusieurs critères sont à prendre en compte. En voici quelques-uns.

 

Le statut

Que vos salariés soient des cadres administratifs ou occupent des postes manuels ou de terrain, tous doivent être inclus dans votre communication. Il vous faudra aussi veiller à un bon dosage en évitant de déborder les premiers alors que les autres n’auront droit qu’à une information partielle et rare.

La connexion

Connecté ou ne pas être connecté, telle est la question. Ce point complète le premier. Les cadres sont en général mieux équipés et connectés : téléphone portable, ordinateur, tablette, emails professionnels… Or les autres catégories de salariés doivent aussi pouvoir avoir accès à vos informations. Pour faire de la communication inclusive, vous devrez donc veiller à cet accès, notamment par le biais d’un équipement adapté. Ce sera d’autant plus vrai si la pénibilité du travail est avérée. Si vos collaborateurs ne bénéficient pas d’avantages supplémentaires, ces « petits plus » qui font la différence, et qu’ils ne se sentent pas pris en considération, gare au turn-over !

Le travail à distance ou en présentiel

Aujourd’hui le télétravail a le vent en poupe, il est même plébiscité par une majorité de salariés. Mais pour bien fonctionner, il ne doit pas être vecteur d’exclusion ni de solitude. Il vous faudra donc être attentif sur le fait que tous vos collaborateurs, qu’ils travaillent dans vos locaux, ou à distance, reçoivent les mêmes informations au même moment. Dans le cas contraire, cela pourrait produire des inégalités qui seraient dommageables pour l’ensemble de votre entreprise et pour votre image.

Un outil adapté

La mise en place d’une plateforme collaborative pourra vous aider à intégrer tous vos collaborateurs. Et ce afin de leur apporter de l’information et de favoriser les échanges. Mais aussi, pourquoi pas, pour prendre leur pouls par le biais d’enquêtes régulières, par exemple, afin de savoir s’ils se sentent bien dans leur entreprise, s’ils en font la promotion, ou encore s’ils se sentent épanouis dans leurs fonctions.

A noter aussi qu’il sera plus profitable de vous détacher de l’outil pour vous concentrer sur le contenu. Vous pouvez utiliser la meilleure plateforme collaborative du monde, si personne n’y voit d’intérêt, elle ne sera pas adoptée.

Pour savoir comment dynamiser votre communication interne, c’est par ici.

Conclusion

Faire de la communication inclusive, vous l’aurez compris, c’est y intégrer l’ensemble de vos collaborateurs. C’est faire leur comprendre que tout le monde est concerné par la vie de l’entreprise. Mais c’est aussi veiller à ce que vos informations les concernent tous et qu’elle leur soit utile. Vos informations devront donc également être pratiques et accessibles. En d’autres mots, vous devrez communiquer de façon collective, cohérente et attractive. En prenant en compte vos destinataires, leur statut et leurs besoins, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour les toucher et les intéresser. N’oubliez pas non plus qu’une communication interne réussie doit être à la fois portée par la hiérarchie et alimentée par les collaborateurs. De la sorte, elle sera également plus participative, et aura pour effet d’augmenter leur engagement.

Envie d’en savoir plus ? Contactez nous !

 

* Nous entendons par communication inclusive, non seulement, comme le veut l’acception actuelle française, une communication non discriminative au niveau du genre homme-femme, mais aussi une communication qui touche et inclut l’ensemble de vos collaborateurs. Les anglophones parlent d’ailleurs d’« inclusive communication » ayant pour définition une communication qui peut être comprise par tout le monde.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ce site. Si vous continuez à naviguer, nous supposerons que vous en êtes satisfait.